2 In Au quotidien/ Lectures et culture/ Ma vie d'expat'/ Montérégie/ Montréal/ Ontario/ Randonnées/ Sortir

Coup d’coeur d’Octobre

Bienvenue dans une nouvelle rubrique de mon blog : Mes coups de cœur du mois.Dans cet article, je vous parle de mes séries, films, et divers coups de cœur du mois d’octobre. Au programme : rando au Mont Saint Bruno, quelques heures à Ottawa, mon entrevue dans le podcast Bat Karé, le livre Toujours plus de Léna Situations et mes films coup de cœur. Et si ce nouveau principe de rubrique vous séduit, n’hésitez pas à me laisser un commentaire qui me permettra dès lors de poursuivre en ce sens. ♡

SORTIES

Randonnée au Parc National du Mont-Saint-Bruno

Au début du mois d’octobre, nous sommes allés contempler au Mont-Saint-Bruno les belles couleurs de l’automne québécois. C’est un endroit parfait pour s’évader en pleine nature, proche de Montréal, trente petites minutes en voiture de la grande ville. Ce parc est un véritable havre de paix avec des randonnées très faciles et accessibles à tous. En plus, ce jour-là, nous avons eu la chance d’apercevoir des biches à quelques mètres devant nous. 

Quelques heures à Ottawa

Sur un petit coup de tête, nous sommes partis passer un après-midi à Ottawa qui se situe à 2h30 de voiture de Montréal. Au programme : visite de la Colline Parlementaire, découverte du Byward Market et de ses alentours, petite marche vers le pont Victoria qui relie l’Ontario au Québec (la ville d’Ottawa à la ville de Gatineau) et petites pauses dans les musées de la ville. Seul petit inconvénient, vous l’avez deviné : le temps de trajet aller-retour qui dure environ 4h30. Alors je vous conseille de prendre une journée complète pour profiter de manière plus paisible de ces endroits agréables. 

D’ailleurs, aimeriez-vous un article exclusivement sur quoi voir à Ottawa en 24 heures ? Si oui, dites-le-moi en commentaire.

Profiter de l’automne au Lac aux Castors

Le Lac aux Castors se situe dans le Parc du Mont-Royal à Montréal. Nous y avons passé un merveilleux moment tant les températures étaient douces et que resplendissaient les chatoyantes couleurs de l’automne. Ce jour-là, mon copain et moi avons fait une séance photo avec Nicolas Ah-Son, Photographie & Website design, que nous avions rencontré lors d’un dîner réunionnais chez le Chef Frédéric cet été. Si vous cherchez un photographe pour l’fun ou dans votre cadre professionnel , n’hésitez pas à le contacter.

PODCAST

Mon entrevue avec Fabienne dans le podcast Bat’Karé

Ce mois-ci, j’ai eu la chance d’être invité à parler de ma vie au Québec dans le Podcast Bat’Karé. Je vous partage le texte que j’ai posté sur Instagram & sur Facebook suite à la parution du podcast. N’hésitez pas à aller l’écouter et à me dire ce que vous en avez pensé. ♡

ÊTRE RÉUNIONNAIS.E 🇷🇪

Aujourd’hui j’ai l’honneur d’être l’invitée du podcast @bat_kare qui ouvre le dialogue avec la diaspora Réunionnaise sur le sujet suivant : Qu’est-ce qu’être Réunionnais et comment nos origines influencent nos parcours. 🌿

Dans ce podcast, je parle avec @a.fab.journey de mon Île natale, la Réunion, ainsi que de ma province d’adoption, le Québec. Mon immense stress à l’idée d’être enregistrée a doucement fondu face à l’intérêt des sujets abordés qui me tiennent à coeur. Un immense merci à Carole de @lapetitecreole.re de nous avoir mis en contact. 🍀

Je suis née à l’île de la Réunion, d’une mère Créole et d’un père Français Auvergnat. J’ai grandi sur cette Ile que j’aime d’une force sentimentale indescriptible, qui diffuse en mon âme une fierté inexplicable pour mes racines métisses. Mon envie de voyages et de découvertes ont cependant balayé un jour cet attachement viscéral. A 18 ans je suis partie faire un PVT en Australie, un an plus tard je déposais mes valises au Québec. ✈️ 🍁

Cela fait désormais 7 ans que je vis au Québec. Il m’arrive souvent d’être confrontée aux classiques clichés: « Oh mais t’es pas noire! » ou encore « Mais t’as pas d’accent ». Dans le podcast de la semaine passée, @justinemauvin a répété une belle phrase qui a raisonné en moi : « Couleur la po, la pa koulèr lo kèr » (la couleur de la peau ne fait pas la couleur du cœur.). La force de Bat Karé c’est de faire comprendre qu’être Réunionnais c’est être Enfant du monde, car nous sommes de toutes les couleurs, possédons tous les accents de la Terre et un sang vraiment métisse. 🌱

Je porte mon Île en mon cœur comme un trésor, mais sachez aussi qu’aujourd’hui je me sens “comme chez moi” au Québec. Entre les deux mon coeur balance désormais entre là-bas et aterla. 🕊

Amin Maalouf a dit « c’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et notre regard aussi qui peut les libérer. L’identité n’est pas donné une fois pour toutes, elle se construit et se transforme tout au long de l’existence. » et cette citation me parle. 📌

Et pour vous, qu’est-ce qu’être Réunionnais? Ou qu’est-ce qui définit votre identité?

LECTURE

Toujours plus de Léna Situations

Léna Situations est une youtubeuse à laquelle je suis abonnée depuis maintenant quelques années et dont j’aime suivre le parcours et l’évolution, car elle a vraiment le profil de LA girlboss vraiment inspirante. J’adore la puissante énergie qu’elle dégage, sa bienveillance, son humour et surtout son côté ultra positif… Vu que je ne trouvais pas son livre au Québec, je me le suis fait livrer par la Fnac en France et je l’ai reçu en moins de 4 jours (!!!). Ce guide pratique reprend l’esprit positif de ses vidéos YouTube qu’elle résume sous le mantra « + = + ». Son livre se lit très facilement et rapidement.  Il parle de son parcours, du regard des autres, d’entrepreneuriat, d’anxiété, etc.

Personnellement je lis BEAUCOUP de livres sur le développement personnel, aussi, pour être franche, je n’ai rien appris de nouveau, un peu déçue parfois de voir certains sujets trop survolés. Je l’ai malgré tout aimé, car il peut vraiment aider toutes les adolescentes qui se cherchent et ont besoin de conseils. D’où sa présentation dans « mes coups de cœur ». 

Léna situations toujours plus

SÉRIES & FILMS

David Attenborough : une vie sur notre planète

Après « Notre planète» découvrez le documentaire conté par David Attenborough «Une vie sur notre planète ». Certes, ce sujet n’est pas nouveau, mais ce documentaire est tout simplement captivant. Il se déroule des débuts d’Attenborough en tant que naturaliste (c’est-à-dire dans sa vingtaine) jusqu’à aujourd’hui où il est âgé de 94 ans. Nous y découvrons l’évolution de notre planète à travers son regard. Il aborde tous les thèmes de la société et nous propose des solutions. Attenborough nous affirme qu’il n’est pas trop tard pour notre Planète et qu’il y a encore de nombreux gestes à faire. Message d’alerte, ce film est aussi celui de l’espoir. 

Presque trop de BigFlo & Oli

« Réaliser un rêve c’est le tuer, en fait. Qu’est-ce qu’on va faire après? » dit BigFlo. Je ne connais pas trop les jeunes rappeurs Toulousains BigFlo & Oli, mes connaissances de leurs chansons se limitent à celles les plus écoutées sur Spotify, mais un soir où je ne savais que regarder, je me suis laissée tenter par leur documentaire disponible sur Netflix… et j’ai adoré ! Ce documentaire suit les deux jeunes artistes dans leur grande tournée française, voire mondiale… jusqu’à la décision de prendre une pause. Pendant tout le film, c’est un réel plaisir à les écouter et les suivre dans leur rythme de vie effréné… jusqu’à comprendre pourquoi les deux frères, mais surtout BigFlo, ont besoin d’une pause. La chanson finale fut mon coup de cœur de ce film… elle m’inonda de doux frissons.

Borat 2

Je n’ai jamais vu le premier Borat, car ce film ne m’a jamais attiré plus que ça. J’ai laissé une chance à Borat 2 afin de faire plaisir à mon copain. Borat en forme de mockumentary (un faux documentaire humoristique) met en scène un journaliste kazakh fictif très grossier et vulgaire. Dans ce deuxième volet, le comédien Sacha Baron Cohen part à la rencontre des américains toujours sous forme de caméra cachée… et le rendu fait froid dans le dos. À quelques jours des élections américaines, ce film met en avant une Amérique raciste, antisémitisme, misogyne et j’en passe. À voir, mais accrochez vous.

The Haunting of Bly Manor

The Haunting of Bly Manor est la deuxième saison de la série Netflix The Haunting. Cette saison n’a aucun rapport avec la première. Elle raconte l’histoire d’une gouvernante américaine venue vivre en Angleterre où elle y garde deux orphelins dans une vaste maison perdue en pleine campagne en poire à des phénomènes étranges et paranormaux. Contrairement à la saison 1, cette saison ne fais pas peur et il n’y a aucun jumpscare, mais corresponds plus à drame romantique. La fin de la saison m’a bouleversée et m’a fait pleurer à chaudes larmes. Peut-être faut-il avoir aimé, perdu ou pleuré pour être sensible au désespoir qui habite les personnages de ce conte macabre et passionné ? 

Cette nouvelle rubrique vous a-t-elle plu? Et vous, quels sont vos coups de coeur de votre mois d’octobre? Me recommandez-vous un film ou bien un livre?

Je vous souhaite un agréable mois de novembre. ♡

Ces articles pourraient vous plaire ♡

2 Petits mots

  • Reply
    Claire
    4 novembre 2020 at 14:27

    Olala toutes ces belles couleurs d’automne ! C’est magnifique, je suis fan ! 🤩
    Je crois que tes mots m’ont convaincue de regarder le documentaire de David Attenborough. Jusqu’à présent j’étais un peu réticente car avec la période actuelle assez angoissante, j’avais peur d’en rajouter… Mais si ça parle d’espoir alors go ! 😀Super chouette article !

    • Reply
      Terrisse de poche
      8 novembre 2020 at 19:22

      Merci Claire pour ton commentaire!
      Je suis tellement triste, les belles couleurs d’automnes sont déjà parties… j’ai l’impression que la plus belle saison de l’année dure à peine quelques secondes. 😍
      Tu me diras si le documentaire t’a plu! 😄

    Laisser un petit mot

    Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d bloggers like this: