0 In Témoignages

Réunionnaise au Québec #14 – Anne-Gaëlle : d’un parcours classique à un changement de vie radical

Bienvenue dans la rubrique « Témoignages de Réunionnais.es au Québec ». Retrouvez deux fois par mois un nouveau portrait. Découvrez tous les témoignages en cliquant ici. 🇷🇪🇨🇦

Le but de cette rubrique est de partager différentes expériences d’expatriations et de faire découvrir des régions/villes du Québec grâce au regard d’un.e expatrié.e Réunionnais.e afin d’aider sak i hésite sot la mer. Vous souhaitez témoigner ? Écrivez-moi à l’adresse terrissedepoche@gmail.com ♡

Anne-Gaelle Valmy

Rencontre avec Anne-Gaëlle Valmy, 32 ans et originaire du Tampon. Au Québec depuis 2007, elle vit à Trois-Rivières, Pointe du Lac.

À propos de ta vie au Québec


Profession

Kinésiologue, auteure, conférencière, praticienne en soins énergétiques, coach holistique et accompagnante spirituelle.


Raison de ma venue au Québec

Études en commercialisation de la mode au collège Laflèche à Trois-Rivières (Diplôme d’études collégiales).


Mes passions

Le dessin, l’écriture, la cuisine, l’entraînement, la course à pied, la course en sentier, le yoga, le plein air, la lecture, la spiritualité et la santé. Je suis une adepte de course à pied, coureuse de demi-marathons et de trail. J’ai participé à la Traversée de la Gaspésie (TDLG 2018), au demi-marathon des Couleurs à Bécancour, d’Ottawa et de Montréal et également au Gaspésia100 (35km) et la Mascareignes (65km Grand Raid 2019). Je pratique régulièrement la randonnée partout au Québec toute l’année ! Vive les 4 saisons qui nous offrent des paysages à couper le souffle et d’une grande beauté !


Coups de cœur au Québec

la Gaspésie sans hésitation ! Je rêve d’y habiter un jour ! Les Fjords du Saguenay, l’île d’Orléans et le parc de la Mauricie.


Coup de cœur en Maurcie

Le parc de la Mauricie, un havre de nature et de paix, un terrain de jeu idéal pour la randonnée, le camping, le kayak et la course en sentier, un des plus beaux parcs au Québec selon moi !


Meilleurs restos à Trois-Rivières

Le Kinipi à la bouche, les Contrebandiers et le Faste Fou.


Meilleure poutine en Mauricie

Le casse croûte chez Courteau


Meilleure frite à Trois-Rivières

Le faste Fou


Meilleurs cocktails à Trois-Rivières

Le Pot


Meilleurs restos déjeuners/brunch à Trois-Rivières

Eggsquis, L’oeufrier et Ben et Florentine. Meilleure crème glacée en Mauricie : L’étoile polaire et le Maître Glacier.


Activités favorites à Trois-Rivières

Kayak sur le Lac Saint Pierre ou la rivière Saint Maurice, Kinipi spa et bains nordiques, Cinéma le Tapis Rouge, baignade et bronzette sur les plages de Pointe du Lac et de la Plage à chien, balade en nature au Moulin Seigneurial de Pointe du Lac et à la rivière Milette au cœur de la ville.


Activités favorites au Québec

Randonnées, courses en sentier, camping, raquettes, vélo de route en parcourant le parc de la Mauricie en automne, en longeant le fleuve Saint-Laurent sur la route 138 ou en faisant le tour de l’île d’Orléans en été.


Ce qui me manque de la Réunion

La cuisine péi, le chant du coq le matin, la plage et la montagne et les piques niques en famille ! Les gâteaux de mon papa ! Mes expressions québécoises préférées : «i fait noèr comme dans le cul d’un ours», je la trouve juste hilarante cette expression. «Fa frète en tbk» que je répète souvent en plein hiver lorsqu’il fait -25°. «Ça goûte le ciel» que je répète très souvent aussi étant une très grande gourmande !

D’un parcours classique à un changement de vie radical

anne gaelle valmy reunionnaise au québec

Je tiens une page Facebook «Jardin de lumière» où je publie des pensées positives et des guidances quotidiennes (bien-être, spiritualité, croissance personnelle) et une chaîne youtube à mon nom «Anne Gaëlle Valmy» où j’offre des méditations guidées, des podcasts et des capsules d’affirmations positives.


Venue au Québec par le biais du programme de l’ANT (nom de l’ADOM à l’époque) j’entamais mes études collégiales de 3 ans en commercialisation de la mode au collège Laflèche à Trois-Rivières. À l’époque j’étais passionnée de mode et je dessinais des croquis de mode. Je rêvais de devenir styliste et designer. Je parle au passé car depuis mon arrivée au Québec je peux dire que j’ai eu plusieurs vies et j’ai connu un changement de vie et de carrière, un véritable virage à 360 ! De nature très extravertie et sociable, mon intégration a été très facile ! J’étais une fêtarde et c’était un moyen idéal pour rencontrer du monde. Très vite j’ai élargi mon cercle d’amis. Les années CEGEP étaient synonymes d’amitiés, festivités, sorties, une vie festive et insouciante de jeune adulte, aujourd’hui je suis devenue bien sage en comparaison !


Je suis arrivée sur le marché du travail par le biais des stages que je devais réaliser dans le cadre de mes études. Une belle façon de s’intégrer davantage : je n’ai rencontré aucun souci pour trouver mon stage et je suis restée dans la même l’entreprise après avoir obtenu mon diplôme en 2010. J’ai démarré comme conseillère à la vente à temps partiel et j’ai été promue au poste de gérante d’une boutique d’accessoires mode et de voyage (sacs à main, valises etc). J’ai connu une super belle expérience de travail ! Une belle entente avec toute l’équipe et un plaisir à aller travailler… et puis un jour… l’intérêt s’est estompée peu à peu. Je souhaitais faire plus, j’aspirais à plus, je ne me sentais pas utile, je n’appréciais plus le domaine dans lequel j’évoluais. Je devenais de plus en plus conscience de tout ce consumérisme… je n’étais plus motivée par les objectifs chiffrés, par la performance de ventes. Pourtant tout allait bien, mon magasin avait remporté un prix pour la meilleure augmentation et les meilleurs résultats de ventes. Mais je ne me trouvais plus sur mon X : début de la grande remise en question. Je sentais que je stagnais et j’aspirais à plus. Mon entourage me disait : de quoi tu te plains, tu as ton appart, ta voiture, une situation stable et confortable, qu’est-ce que tu veux de plus ? Pourquoi ne pas te contenter de ça ? Mais une voix en moi me disait : tu n’es pas à la bonne place ! Durant le temps des fêtes 2014, je reçois un appel du vice président de la compagnie pour laquelle je travaillais : il voulait m’offrir le poste de superviseur de district. J’allais avoir l’opportunité de superviser 6 magasins et de monter dans l’échelle de l’entreprise. Je rencontre alors ma directrice et le vice président et tout semble favorable à ma promotion. MAIS coup de théâtre ma directrice tombe en congé maladie et son remplaçant ne l’entendait pas de la même oreille. Ne me connaissant pas du tout, il a refusé de m’offrir le poste finalement, il souhaitait quelqu’un avec plus d’expériences terrain que moi. Il m’offrait alors le mandat de rétablir le chiffres d’affaires d’un de ses plus grands magasins dans la ville de Québec et me donnait 2 semaines pour y réfléchir et prendre ma décision … En plein mois de janvier … IRRÉALISTE ! Il me fallait penser à préparer mon déménagement, trouver un logement à Québec (beaucoup plus dispendieux qu’à Trois-Rivières) bref pour moi c’était purement irréaliste ! J’ai décliné son offre.

Quelques jours plus tard je ne sais pas quelle mouche m’a piquée : je visitais le site internet de l’UQTR (Université du Québec à Trois Rivières) et je déroulais la barre de choix de domaine d’études et un domaine m’ a interpellé : KINÉSIOLOGIE. Je n’en avais jamais entendu parlé et pourtant je me suis tout de suite sentie attirée à la lecture de la description du programme d’études. J’ai cliqué sur le lien et rempli une demande d’admission (une semaine avant la clôture des admissions). Deux semaines plus tard, je reçois un avis favorable : je suis admise en tant qu’étudiante au baccalauréat en kinésiologie à l’UQTR ! Je m’inscris alors officiellement comme étudiante. J’annonce dans la foulée à mes patrons et mon équipe que je compte quitter pour le mois de septembre 2015 pour débuter mes nouvelles études. Ils sont alors très peinés de me voir partir, ils appréciaient énormément mon travail. Mais je le sentais au fond de moi : il fallait que je parte et que j’emprunte un nouveau chemin ! et DEUXIÈME coup de théâtre ! L’enseigne pour laquelle je travaillais (la même que celle que je devais rejoindre dans la ville de Québec) allait disparaître : la compagnie annonçait la fermeture définitive de cette enseigne au mois de mai 2015 ! Je pense qu’à ce moment là j’ai eu la confirmation de l’Univers que j’avais pris la meilleure décision de ma vie ! Alors du haut de mes 27 ans toute joyeuse, j’entame mes études universitaires en kinésiologie : et de là naît une véritable PASSION ! Cette passion ne cesse de croître, je suis passionnée de l’humain, du corps humain, de l’activité physique, des saines habitudes de vie, du vivant, de la santé, de la vie dans sa globalité. Ces études en kinésiologie m’ont simplement confirmé que la petite voix en moi avait raison : un autre chemin m’était destiné et j’ai eu l’audace de l’emprunter ! Aujourd’hui je suis kinésiologue entraîneure, je poursuis ma formation continue dans le domaine de la santé (alimentation, hygiénisme, santé globale) mais pas seulement, j’étudie actuellement pour devenir professeure de Yoga, je suis également devenue praticienne en soins énergétiques Reiki, accompagnante spirituelle, coach holistique, conférencière et nouvellement AUTEURE.


Honorer son potentiel et vivre ses rêves, «partout où j’irai, je fleurirai».

Mon tout premier livre aux Éditions Martine Carignan a enfin vu le jour ! J’ai depuis longtemps l’ambition d’écrire un livre de croissance personnelle mais le timing n’était jamais le bon : je me retrouvais facilement devant une page blanche incapable de débuter la première phrase. Ma petite voix me disait : «tu as tout ce qu’il faut pour écrire, attend le moment viendra, tu sauras saisir l’opportunité». Et vint le premier confinement total de mars 2020 au Québec. Comme la citation le dit : «la chance c’est lorsque l’opportunité rencontre la préparation». Me voilà assise devant mon ordinateur après 5 jours de brainstorming, de recherches, de lectures : je débute l’écriture de mon livre le 20 mars 2020. J’écrivais entre 10 et 20 pages par jour, tous les mots, toutes les phrases me venaient naturellement comme une écriture automatique et au bout de 4 semaines : les 300 pages de mon livre étaient écrites ! J’ai peaufiné mon manuscrit et l’ai envoyé à des maisons d’éditions. À l’été 2020, j’ai une réponse favorable des Éditions Martine Carignan, maison d’éditions québécoise. Je prends ma décision officielle en août 2020 et me lance dans l’aventure ! La sortie de mon tout premier livre «Je suis maître de ma vie, la confiance en soi retrouvée» est alors prévue pour début 2021. Aujourd’hui début Mars 2021, il est disponible à la vente et va bientôt être distribué ! En 2007, à mon arrivée au Québec, jamais je n’aurais cru que ma vie prendrait ce virage merveilleux et magique ! J’encourage tout le monde de suivre ses passions, d’être à l’écoute de leur voix intérieure, d’honorer leur potentiel et de s’autoriser à réaliser leurs rêves ! Je constate qu’en tant que réunionnais on aime rêver mais on ne s’autorise pas à réaliser nos rêves, par résignation, peur de l’échec, croyance que nous ne sommes pas assez nous ces simples insulaires perdus au milieu de l’océan indien. Mais nous avons des trésors incroyables en nous, une ouverture d’esprit, une culture et une histoire riches ! Utilisons cela comme un tremplin ! Honorons la citation «partout où j’irai, je fleurirai», autorisons-nous à planter nos racines où bon nous semble, sans peur de l’échec, autorisons-nous le changement, la transformation, la réalisation. Ne laissons pas nos belles fleurs fanées, plantons nos racines dans le sol fertile de nos passions et offrons-leur les rayons ensoleillés de nos rêves et de nos ambitions !

Le rêve est encore permis

J’écris actuellement 2 ouvrages, un roman initiatique et un second livre de croissance personnelle. J’ai entamé ma dernière année d’études pour devenir professeur de yoga et j’ai des rêves et des projets d’envergure plein la tête ! Je ne cesse de croire en moi et d’oeuvrer pour rendre mes rêves et mes projets possibles ! «Je suis maître de ma vie» ! Je ne sais pas si c’est le Québec qui a cet effet mais ici je me sens dans un pays d’opportunités. Ici, c’est comme si on pouvait tout faire ! Retourner aux études à 27 ans en toute facilité, changer de carrière, porter plusieurs casquettes, déménager, changer de vie ! Quelle liberté ! Quelle chance ! Je compte bien rester vivre au Québec, mais qui sait où ma petite voix intérieure pourrait me guider, je ne m’attends à rien et suis prête à tout ! Je porte le Québec dans mon cœur à jamais, ma terre d’adoption, ma terre de réalisation, mon deuxième chez moi après la Réunion.

Anne-Gaelle

➡️ Pour commander son livre, cliquez ici !

anne gaelle valmy reunionnaise au québec

Tu es Réunionnais.e et tu vis au Québec? Tu souhaites partager son expérience? N’hésites pas à m’écrire à terrissedepoche@gmail.com


Ces articles pourraient vous plaire ♡

Pas de petit mot

Laisser un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: