2 In Au quotidien/ Bien-être/ Canada/ Découvrir le Québec/ Featured/ Ma vie d'expat'/ Montréal/ Réflexions

L’art de survivre à l’hiver Québécois

Crédit photo Clémence Bravetti

3… 2… 1… Et c’est parti pour mon 7e hiver au Québec ! Que le temps passe vite ! J’ai l’impression furtive que le 31 octobre 2013 c’était hier, ce jour où j’ai vu les premiers flocons de neige québécois glisser entre mes doigts. Et ce n’est pas une légende, l’hiver au Québec est vraiment rude!  Il y fait parfois jusqu’à -35° voire -40°,  il y a des tempêtes de neige de folie, des pluies verglaçantes durant lesquelles surviennent parfois des coupures d’électricité, et même ce froid qui brûle votre peau à en avoir les larmes aux yeux… ET ALORS ? En toute honnêteté, je ne me considère pas capable de donner des conseils pour survivre à l’hiver, mais au fil des saisons j’ai appris doucement à’affronter les grands froids en vivant à mon propre rythme et en développant de petites habitudes protectrices qu’elles soient physiques ou mentales qu’il me fait plaisir de vous les partager. 

Au-delà de l’important travail sur soi, il semble primordial d’accéder à un véritable et nouvel ART de vivre… et ce, dans différents domaines.

⏤ L’art de revoir sa manière de penser

À la lecture de cet article qui traite de la manière de penser des Norvégiens, ma remise en question par rapport à ma vision de l’hiver a été totale. Il est primordial d’arriver à voir l’hiver comme un moment excitant de notre vie, une réelle expérience et non comme un évènement que l’on subit. À plus forte raison si, tout comme moi, vous avez fait le choix de l’expatriation en ce pays de neige et de grands froids. Se remémorer peut-être, le soir venu dans votre lit douillet, les motivations qui ont un jour bercé vos rêves d’un ailleurs idéalisé. Il faut savoir profiter de chaque seconde, prendre du temps pour soi, apprendre à aimer les gens, la nature, découvrir des habitudes et un mode de vie différents du nôtre qui forcément ont du charme, éviter de vivre par comparaison, faire des activités extérieures qui, le soir venu, permettent de savourer un nid devenu encore plus douillet. C’est cela l’art de vivre à la Norvégienne : dès les premiers pas « partir du bon pied avec l’hiver ».

⏤ L’art de trouver la lumière

Au fur et à mesure de ces longs hivers passés au Québec, j’ai compris à quel point la lumière était importante pour notre cœur, notre corps et notre esprit. Il apparaît important dès lors de retrouver les rythmes circadiens de nos ancêtres : se coucher tôt et se lever tôt afin de pouvoir profiter au maximum de la lumière du soleil ! Il faut se motiver (je sais à quel point c’est difficile !) pour prendre une marche dehors et faire ainsi le plein de vitamine D. Il faut être comme un petit chat, sans cesse partir à la quête du moindre rayon de soleil, et ce, même dans son appartement. Tu médites ? Cherche un spot au soleil ! Tu cherches un appart ? Prends l’appartement le plus lumineux que tu trouves afin de rendre ton mois de décembre et de février le plus lumineux et agréable possible. Plus ton intérieur est inondé de clarté solaire, plus ton espace coocooning sera parfait. J’aime tellement me poser sur le canapé au soleil ou aller dans un café en choisissant l’endroit le plus ensoleillé. Est-ce mon ADN de filles des Îles qui m’aurait formatée ?

⏤ L’art de prendre soin de soi

L’arrivée de l’hiver est le moment parfait pour réorganiser son petit chez-soi et y amener du confort. C’est aussi le moment idéal pour adopter un rythme plus lent, plus doux et prendre soin de soi, autant psychologiquement que physiquement. C’est aussi le moment parfait pour aller l’après-midi au musée, au théâtre, au cinéma ou bien même de faire tous les marchés de Noël possibles et imaginables. Et pourquoi pas enfin de se décider de s’inscrire à un cours de yoga, de danse ou même à la salle de sport?

Et il faut penser à s’hydrater sans cesse, en tous points : user voire abuser des baumes à lèvres et des crèmes hydratantes parce que le vent et le froid assèchent la peau. Après plusieurs essais, je me suis arrêtée sur les marques Avène et Clarins pour mon hydratation hivernale.

⏤ L’art de comprendre comment utiliser des vêtements

En hiver, mais ce n’est que mon avis, il faut apprendre à oublier le style et la mode, même si quelques règles demeurent judicieuses à connaître. En premier, il faut savoir maitriser l’art de la technique de l’oignon, c’est-à-dire celui de mettre des vêtements les uns sur les autres. Pour ce faire, choisir des vêtements qui permettent le transfert de la respiration et pour comprendre le bon fonctionnement de cette technique lire cet article d’HelloLaRoux. Sous le manteau, il faut bannir le coton, mais privilégier les matières de type polyester, acrylique ou encore polypropylène qui sèchent rapidement, le coton étant une matière qui retient la transpiration. Il faut aussi savoir que, lorsqu’il fait -10°, les jeans ne servent à rien, à moins d’en avoir un assez ample qui permette de mettre des leggins en dessous. Il faut porter des jupes, des collants, des leggins, car le but principal est d’être à l’aise et d’avoir chaud. Un manteau long est de mise afin d’éviter d’avoir le derrière gelé. Au niveau des jambes, il est souhaitable d’avoir un collant ainsi qu’une paire de chaussettes! (Coup de coeur pour les chaussettes en laine d’Alpaga). N’hésitez pas à acheter un manteau avec une capuche entourée de fausse fourrure.

⏤ L’art de garder ses extrémités au chaud

C’est une règle tellement simple à appliquer que je ne la respecte pas toujours… Portez vos gants, portez vos tuques, vos cache-oreilles, etc. Ne prenez pas le risque de geler vos pauvres petits doigts, car par moins 40° ils pourraient se briser comme une baguette de bois sec. Prenez soin aussi de vos pieds en hiver en sachant que des chaussures chaudes, fourrées et imperméables sont la clé du bonheur, car elles empêchent l’eau de pénétrer dans vos chaussettes et de se transformer en glaçons. Par expérience personnelle, savoir aussi que même la transpiration peut se transformer rapidement en gel, aussi est-il agréable d’avoir toujours sur soi une deuxième paire de chaussettes pour être sûr(e) d’être au chaud en toutes circonstances. Je vous recommande les marques Pajar ou Sorel! En résumé, dès le départ investissez dans un bon manteau ainsi que des bottes!

⏤ L’art de savoir se tempérer

Dès que l’on rentre dans le métro, dans un centre d’achat ou bien tout simplement dans un endroit chauffé, il est important d’enlever son manteau afin que le corps ne s’habitue pas à la chaleur intérieure, mais aussi afin de ne pas transpirer dans ses vêtements. Et dès la sortie de ces lieux chauffés, on remet ses vêtements… C’est embêtant, un peu long, voire fastidieux… mais c’est efficace !

⏤ L’art de bouger et de profiter de la nature

Afin d’entretenir son corps et de ne pas se laisser aller à une paresse lascive, il est essentiel d’avoir une pratique sportive régulière que ce soit seu(e)l ou en équipe. Il est même possible de faire du jogging dehors par très grands froids, vous seriez impressionnés par le nombre de personnes qui pratiquent ainsi sous la neige ou sol gelé. Nous ne sommes pas venu(e)s au Québec pour rester coincé(e)s en intérieur. L’air en hiver est pur, vivifiant, tonique, bourré d’énergie. Il faut toujours trouver un moyen et un moment pour partir explorer cette nature fascinante qui se pare de mille couleurs aux changements de saison et apprendre à pratiquer ces activités qui sont symboles de ces pays nordiques : ski, snowboard, patin, raquettes, etc.

⏤ L’art de savoir s’alimenter

Les ours, comme les marmottes, hibernent de longs mois dans leurs tanières par grands froids, consommant doucement leurs réserves de graisse accumulées au printemps et en été. Nul besoin de les imiter! Si vous tenez à garder la forme et la ligne, il est préférable de manger sainement, sans surcharge excessive en matières grasses. Économiser son corps pour rester léger certes, mais continuer à bouger pour éviter la surcharge articulaire et psychologique. Au fond, se faire plaisir sans excès, en écoutant son corps et son intuition, mais en apprenant tout de même à découvrir ces spécialités culinaires qui font le charme de ce beau pays en hiver.

⏤ L’art de profiter de nos amis

Mais sans nul doute le principal facteur d’équilibre qui gère tous les autres, c’est de savoir s’ouvrir à l’amitié, de partager ses sorties et passions avec autrui et s’entourer de personnes agréables à aimer. L’hiver c’est le temps de se blottir ensemble et cultiver l’art de l’amour et celui de l’amitié. Il faut s’organiser pour se voir, se donner des buts de sorties et rencontres, des objectifs mêmes fous, se motiver entre nous. Le hasard crée parfois des rencontres insolites, mais il faut savoir lui donner un coup de pouce et cultiver cette dynamique qui se crée souvent pour la vie entière. ♡

& vous, vos conseils? Et bien…

  • Laura conseille de boire des thés à profusion, de se plonger dans un bon livre, de faire du sport et de se cuisiner des bons repas.
  • Victoria se force à sortir et faire des activités le fun afin de ne pas hiberner complètement.
  • Gaspard essaie d’aller dehors le plus souvent possible.
  • Jade regarde pleins de photos de notre île en écoutant du Maloya! (Ahaha moi aussi, t’inquiètes pas!)

À LIRE : DES ARTICLES PRATIQUES

Choisir un bon manteau d’hiver par Béatrice

Équipement grand froid : comment bien s’habiller ? article plus qu’essentiel d’HelloLaRoux afin de comprendre comment s’habiller en hiver.

Notre “packing list” pour un voyage au Nunavik par HelloLaRoux encore.

ON SE RETROUVE SUR PINTEREST ?

Ces articles pourraient vous plaire ♡

2 Petits mots

  • Reply
    Cj-envadrouille
    25 novembre 2019 at 02:24

    Bonjour . Ton article est passionnant et me rappelle mon séjour au Québec, il y a quelques années. 15 jours au mois de février. Nous allions rendre visite à notre fille qui faisait ses études à Montréal. J’ai bien failli rebrousser chemin malgré mon équipement à couches d’oignon ! Et puis un jour, je me suis dit que je me moquais de l’élégance et j’ai mis ma tenue de ski. Ceci a sauvé mon séjour qui est maintenant un des plus chouettes souvenirs de ma vie. Avec nos amis québécois nous avons fait des choses incroyables, comme faire des raquettes en pleine nuit, se promener avec le blizzard dans une érablière…. Bravo pour ce beau témoignage.

  • Reply
    Isabelle Frappier
    26 novembre 2019 at 16:33

    Très inspirant! Je suis Québécoise et je l’avoue, je déteste l’hiver. Si je pouvais hiberner, je le ferais avec joie! Mais ton texte me donne envie de voir l’hiver d’un autre oeil et même d’en profiter… Merci!

  • Laisser un petit mot

    Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueueurs aiment cette page :