20 faits que j’ignorais avant d’arriver au Québec

En août ça fera 5 ans que j’ai quitté mon île pour le Québec. Après vous avoir parlé du fait de ne pas se sentir chez soi quelque part, toujours sur le thème de l’expatriation, j’aimerais aujourd’hui vous dire 20 choses  de la vie quotidienne que j’ignorais totalement avant d’arriver au Québec et qui me paraissent importantes.

  1. Les distances sont vraiment impressionnantes. Il faut compter minimum 1h ou 2h de route entre chaque grande ville.

2. En Amérique du Nord, les voitures sont vraiment grandes comparées à celle d’Europe. Hé non, pas de Clio ou de Twingo sur les grandes routes.

3. La circulation est différente. Dans l’ensemble du Québec, les voitures peuvent tourner à droite lorsque le feu est rouge, sauf sur l’île de Montréal. Dans la ville de Québec, tous les feux sont synchronisés afin que les piétons puissent traverser après avoir appuyé sur un bouton de commande. Un décompteur s’allume sous le feu afin de permettre de voir le temps qu’il reste pour traverser.

4. À Montréal, les personnes restent en file d’attente pour monter dans le bus et respectent l’ordre d’arrivée.

5. À Québec, il n’y a pas de contrôleur dans les bus . Avant de rentrer soit l’on achète un ticket à la pharmacie ou ailleurs, soit l’on a une carte OPUS, soit il faut donner la monnaie exacte au conducteur.

6. Les pharmacies sont plus que des pharmacies. Si l’on va dans des pharmacies comme à Jean Coutu ou à Pharmaprix  il est possible d’y acheter des cosmétiques, des produits de beauté, de la nourriture (chips, biscuits, etc.) mais aussi d’aller y poster des lettres au stand “Poste du Canada”.

7. Au supermarché, quelqu’un met nos courses dans les sachets : ça peut être la caissière ou quelqu’un d’autre présent pour la seconder.

8. Au Québec, les boissons alcoolisées s’achètent dans un commerce spécialisé : la SAQ (Société des Alcools du Québec). Et il y a des limitations dans les horaires de vente. Par exemple, À 10h du soir, il devient impossible d’acheter de l’alcool fort dans les S.A.Q et les bières sont disponibles jusqu’à 23h dans un “dépanneur”.

9. Les prix affichés (dans les commerces, les restaurants, et autres lieux de vente) ne sont pas les prix à payer ensuite, car les taxes ne sont pas incluses dans le prix affiché. Par exemple, au restaurant, il faut ajouter le 15 % minimum du pourboire puisque le service n’est pas inclus.

10. Beaucoup d’enseignes sont traduites en Français. La traduction qui m’a le plus marqué est l’enseigne de restauration rapide KFC (Kentucky Fried Chicken) qui devient alors PFK (Poulet Frit Kentucky).

11. Un bon forfait téléphonique est difficile à trouver. Ici, recevoir des appels est payant à moins d’avoir un forfait illimité qui peut couter parfois très cher. Eh oui, il est loin mon forfait NRJ mobile de la Réunion qui coutait 15euros tout illimité.

12. Au Canada, l’eau est gratuite. Il n’existe donc pas de compteur d’eau dans les appartements.

13. Dans les immeubles et appartements, les étages se comptent différemment : le premier étage correspond au rez-de-chaussée. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation avant de comprendre que mon appartement, situé au deuxième étage, était en fait ici au troisième étage.

14. Les appartements sont distingués par des “et demi”. Si vous voulez un appartement avec un quatre pièce, il vous faut un 4 1/2. Le “et demi” représente la salle de bain et les toilettes.

15. Contrairement à la Réunion où les bars et boites de nuit ferment à 6h du matin, ici elles ferment à 3h.

16. En soirée, chacun apporte ses trucs à manger et à boire et repart avec. Bien sûr ce n’est pas à généraliser, mais cela représente 85 % des invitations que j’ai reçues.

17. Un petit fait personnel que j’adore et qui me fait sourire : il y a un festival pour “beaucoup de nourriture”. La Poutinefest, ça existe vraiment ! Mais il y a aussi la Burger Week, le Grilled-cheese Week, le Mac’n’Cheesse Week. En quoi ça consiste ? Par exemple, pour la Burger Week, tous les restaurants participants doivent proposer un burger unique et ils sont partout au prix de 10 $.

 Et pour moi les plus importants : 

18. Les Québécois sont d’une gentillesse et d’une politesse assez incroyables.  En outre, et cela m’étonne encore, les voleurs ne courent pas les rues : je retrouve le plus souvent mes objets perdus. J’ai certainement oublié cinq fois mon téléphone à l’université et l’ai toujours retrouvé. La même chose pour mon porte-monnaie.

19. L’heure, c’est l’heure. Le retard auquel je suis habituée dans mon île n’est pas accepté ici. Il est mal vu d’arriver en retard à un rendez-vous ou une rencontre entre ami(e)s.

20. Allez, pour la fin, certainement mon plus gros “choc culturel”, mais au Québec on ne fait pas la bise. Pendant ma première année, j’ai souvent ressenti un malaise au moment de dire bonjour, je ne savais jamais comment me comporter. Aujourd’hui je me contente de faire un signe de la main et un sourire

***

Et vous, avez-vous remarqué des faits que je n’ai pas notés

 

20 faits que j'ignorais avant d'arriver au Québec

 

 

 

 

 

 

Publié par

Barbara, jeune réunionnaise expatriée au Québec. Après avoir vécu presque 5 ans à Québec, j'ai déménagé à Montréal. Mon but ? Partagez avec vous mon amour du Québec !

7 commentaires sur « 20 faits que j’ignorais avant d’arriver au Québec »

    1. Exactement! Les livres touristiques n’expliquent pas tout, on découvre la plupart des choses une fois sur place et je trouve ça important de bien les comprendre afin de mieux s’adapter. 😊

  1. super Babey! tu nous fait découvrir le Québec qu’on ne verra jamais! continues, c’est bien! gros bisous!

    1. Merci pour ton petit mot! Continue de lire mes aventures, je vais continuer à te faire voyager! 😉

  2. Coucou Barbara !
    J’ai pu remarquer pas mal de tes points aux états-unis mais le fait d’acheter son billet de bus à la pharmacie, c’est vraiment étrange ! Je pense aussi que les enseignes traduites en français ça me dérouterais pas mal ^^
    Super article en tout cas !
    Bisous

Laisser un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.